Démocratie et finance

La discussion sur la gestion démocratique dans des entreprises ne suffit pas pour atteindre notre but final: il est aussi important de ré-examiner les banques et d’autres institutions financières car ce secteur détermine quels types de projets à être développés.

En effet le secteur financier est le moins démocratiquement géré parmi les autres acteurs économiques. Vous dépositez votre argent, par example US$10 000, dans une banque et vous n’êtes inquiété(e)(s) qu’au tas d’intérêt, c’est-à-dire le tas de croissance de votre fortune si la chance pour l’insolvabilité de votre banque est nulle. Vous êtes content(e)(s) d’obtenir plus de rendement et il ne vous inquiète pas si cette croissance vient de McDonalds’ ou d’une ferme organique, des travailleurs appauvris chez Nike en Asie du Sud-Est ou des artisans modestes en Italie, d’un destructeur de la forêt tropicale brésilienne ou d’une ONG qui travaille pour le reboisement aux Philippines(Je ne suis pas sûr si le reboisement est considéré dans l’économie actuelle comme un projet rentable ou non, mais juste pour vous donner un exemple).

Cette structure contribue à la prospérité des projets socialement ou écologiquement dévastateurs lorsqu’il reste difficile pour les entreprises sociales d’être suffisament financiées. En général vous pouvez faire d’argent en ignorant les droits humains et l’environnement parce qu’il ne vous apporte pas de profit économique direct si vous vous rendez compte de ces aspects(même si les entreprises courent le risque de boycottage ou d’autres punitions si elles vont trop à cet égard) et il est assez naturel que les PDGs soient plutôt intéressés à réduire le frais qu’à améliorer la vie de leurs employés et/ou l’environnement. Mais je ne vois aucune consistence logique dans ceux qui se plaignent que l’entreprise pour laquelle ils travaillent ne leur paie pas suffisament et que le tas d’intérêt pour leur épargne est trop bas.

Il faudrait que nous pouvions surveiller comment notre argent est utilisé si nous voulons atteindre une économie qui tombe bien aussi bien aux êtres humains qu’à l’écologie. Le contrôle civil sur l’argent est indispensable si nous mettons notre ressource monétaire aux projets socialement et/ou environnementalement responsables. Ou sommes-nous heureux de recevoir plus de profit économique au détriment des autres personnes ou de notre propre écosystème?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :